Mar 28, 2014
hmathieu
Commentaires fermés sur Réforme de la 1ère année de médecine : raté pour les infirmières

Réforme de la 1ère année de médecine : raté pour les infirmières

Plusieurs universités mettent en place des parcours spécifiques en licence permettant d’accéder directement en deuxième année de médecine deuxième année de médecine. Mais pas pour les IDE.

© Inllusion - Fotolia

© Inllusion – Fotolia

A partir de la prochaine rentrée universitaire, 7 facultés de médecine vont proposer à des étudiants de passer directement en deuxième année de médecine sans passer par la très sélective Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES) où seulement 13,4% des inscrits réussissent le concours et accèdent à la deuxième année.

Face à ce taux d’échec massif, les universités cherchent en effet à ouvrir l’accès à la 2ème année de médecine à des étudiants dont le profil n’était jusque-là pas celui favorisé par un concours orienté sur les sciences. Jusqu’à présent, l’admission directe sans passer par le concours de première année était réservé aux titulaires d’un master, d’un doctorat scientifique ou encore aux ingénieurs.

La Sorbonne et St Etienne autoriseront les  étudiants inscrits en cursus de licence dans leurs établissements à suivre des unités d’enseignement médical. Une fois la licence validée, ces élèves pourront déposer une demande devant un jury et intégrer les études de médecine directement en deuxième année. Rouen, Angers et Strasbourg créeront quant à eux un cursus particulier de licence, soit licence « plurisanté », soit licence « sciences du vivant ».

Mais quid des infirmier(-ère)s qui voudraient intégrer le cursus médical ? Nous avons interrogé la doyenne de la faculté d’Angers. Pour elle, « le projet d’alternative à la PACES de l’université d’Angers n’est pas un accès à partir d’autres licences mais un parcours pluridisciplinaire spécifique de licence, seule voie d’accès aux études de santé. Les infirmiers n’auront donc pas d’accès particulier ». Dommage !

 La licence des IDE oubliés dans cette nouvelle réforme.

Alors que l’arrêté du 21 décembre 2012 paru au JO du 29 décembre 2012 prévoit que les étudiants ayant validé les unités d’enseignement de la PACES depuis moins d’un an soient dispensés d’épreuve écrite, et ne passent donc que l’épreuve orale d’admission en IFSI, on ne peut que constater que la licence obtenue par les IDE à la fin de leurs études ne sera elle pas reconnue pour prétendre passer en 2ème année de médecine !

Cela marche dans un sens mais pas dans l’autre ! Ni les études, ni l’expérience auprès des patients ne semblent intéresser le législateur. Ce choix est d’autant plus regrettable que la connaissance du milieu hospitalier et du monde de la maladie des IDE serait une réelle valeur ajoutée avant d’intégrer un cursus d’études médicales.

Il permettrait en outre à évolution de carrière pour des IDE désirant reprendre des études pour devenir médecin.

Aujourd’hui, seule une possibilité existe : recommencer à zéro en passant par la 1ère année de médecine, avec certes un nombre de places réservées non comptabilisées dans le numérus clausus. Un petit effort de plus aurait été apprécié !

Guillaume Gandouin, IDE aux urgences de l’Hôtel-Dieu

 

 

Tags: ,

Comments are closed.


nous contacter


Antenne SUD
19, Rue Le Bord
97414 ENTRE DEUX
Ile de la Reunion
Du lundi au jeudi
de 09h à16h
Tél : 02.62.27.22.04
GSM : 0692 79 00 72

Antenne de SAINT DENIS
Antenne de SAINT PAUL
E-MAIL

nos atouts

QUALITÉ DE L’ACCUEIL
QUALITÉ DES INTERVENANTS (compétences, disponibilité)
QUALITE DES PRESTATIONS
ECOUTE, RESPECT, BIENVEILLANCE
SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE
PRISE EN COMPTE DE LA PERSONNE ET DU PROJET DE VIE
HUMANISME, SOLIDARITÉ
73 requetes en 0,656 secondes